Padrona Domina Streni et Maîtresse Françoise jouent avec Anima

Anima

Pour Anima, je suis la Déesse Mère. Dés que je suis vêtue de mes habits de cérémonie, un rituel s’impose. Nous nous asseyons sur le canapé de cuir noir. Nous buvons une ou deux coupes de champagne. Anima a besoin de ce tout début d’ivresse, Anima sort de l’ombre sous mon contrôle. Elle se laisse guider entre mes mains. Elle est en confiance.      « Depuis des années, vous êtes la gardienne de mes folies me dit-elle. Vous m’avez tant aidé à canaliser le personnage d’Anima. J’ai toujours été attiré par les femmes. C’est par ma propre volonté que je laisse place à Anima. Je deviens féminin. C’est d’une intensité, d’une folie, que je ne connais pas du tout dans l’état masculin […] Vous êtes une thérapeute,. Vous êtes aussi une prêtresse antique dans un rituel très particulier qui permet une communication d’ordre mystique, le donjon serait le Temple.      Vous êtes femme de pouvoir, magicienne chamane, le rituel invoque des forces inconnues dans la vie ordinaire. Ce n’est pas uniquement sexuel : je peux très bien ne pas avoir d’orgasme, mais ressentir des effets psychiques intenses et durables, quoique différents. J’ai dit une fois que je recherchais un état d’être, une certaine « folie » que vous m’aidez à libérer puis à canaliser.
Et exceptionnellement aujourd’hui Anima et La Padrona Domina Streni de Milan